• jesuisdésoléequandmême

    Attends-toi à c'que je me traîne
    A tes pieds, Laura, j'ai constaté que même
    Un silence de toi, pouvait pousser mon rire à mourir
     
    Attends-moi, toi tu es la reine
    Des sommets, l'orage sévit dans les plaines
    Tu ne m'entends pas, je suis parasité malgré moi
     
    Elle a su, simplement
    Enfermer mon coeur dans son appartement
     
    Avec ou sans toi, j'ai quelques problèmes
    Tu t'en fous,
    Laura, j'suis désolé quand même
    Si tu vas par-là, ça me convient aussi dépose-moi
     
    Encore une fois, c'est d'en bas que j'appelle
    Elle se penche parfois de son nid d'hirondelle
    Daigne me recevoir, ne me laisse pas de place pour m'asseoir
     
    Elle a su, simplement
    Changer les clefs de son coeur
    Et de l'appartement
    Attends-toi à c'que je me traîne
    A tes pieds, Laura,
    en attendant je sais
    Que le jour viendra, où je pourrai en mourir de rire
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :