• l'architecturec'estl'artd'envelopperlesespaces

    je ne comprends pas ces relations, le besoin qu'on en a.j'ai réalisé qu'à vingt ans, il est tout à fait concevable d'être dans des situations de non dit.cela parait tout à fait normal de ne pas dire des choses aux gens.et cela me déçoit en quelque sorte.envie de solitude.on est bien seul.on se complait dans notre état.et puis on n'est tellement peu seul, que dès qu'on en a la courte occasion, on se jette dedans.du moins, je me jette dedans.

    et puis on est jamais vraiment seul.j'ai envie de m'intéresser aux autres, à connaître leurs vies et leurs envies.mais pas ces relations de non dit parce que ceci ou cela.ces choses qu'on apprend toujours après et c'est là que ça blesse.puis il y a lui, dont je ne connais pas grand chose en fait.

     

    - ça te dirait de prendre un café ?

    - biensûr.demain quatorze heures ?

     

    "tu entends des voix, reste digne"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :